Blog

maceo
mai 29, 2019
Astuces & Conseil Pas de commentaire

Qu’est-ce qui fait de vous le meilleur traducteur freelance ? Nos conseils

Les traducteurs freelances, il y en a un grand nombre. Vous devez nécessairement vous démarquer. Et pour y arriver, voici des astuces que vous ne trouverez nulle part ailleurs que dans cet article. Après les avoir consultées, le monde vous connaîtra bientôt comme le meilleur traducteur freelance. C’est parti !

Avoir une excellente maitrise de la langue maternelle

Le premier matériel de travail du traducteur freelance, c’est la langue. Vous devez aller à la recherche des mots comme on cherche les pièces d’un puzzle. Vous trouvez cette pièce qui donne l’air d’être la bonne, mais au fond de vous, il y a cette voix qui vous dit, « non, trouvons une autre, plus belle, plus juste, plus vraie ». C’est exactement ça ! Lorsque cette conversion s’opère constamment dans votre esprit, votre traduction freelance devient impeccable.

Mais pour savoir quel est le mot exact, il faut d’abord avoir une excellente maitrise de votre langue maternelle. Et ce n’est pas tout.

Avoir un amour particulier pour les langues

À côté de la maitrise de la langue, il faut avoir un vrai amour pour les langues. En fait, traduire c’est un peu comme une messe, ou une danse. L’amour de la langue donne au traducteur freelance une sorte de connexion spirituelle avec cette langue. Comment dire… Votre âme doit être engagée.

Dès que vous prenez un texte, vous devez parvenir à le ressentir dans sa langue d’origine. Vous devez parvenir à identifier ses couleurs, son esprit. Si cela est fait, vous allez aisément pouvoir le faire passer de sa langue de départ à la langue d’arrivée, tout en conservant l’esprit et les couleurs du texte. Et puis, il y a aussi ceci.

Connaitre la culture de la langue de traduction

En tant que traducteur freelance, vous avez besoin d’être unique en votre genre. Et l’un des éléments qui vous confèrent cette unicité, c’est la connaissance de la culture de la langue dans laquelle vous traduisez. Cela vous permet d’être vraiment au contrôle de la langue. Et c’est seulement comme cela que vous allez parvenir à traduire une blague sans qu’elle ne perde une once de son hilarité, ou pour traduire un proverbe, une citation sans qu’elle ne perde un trait de sa force.

Avoir des outils d’aide à la traduction

Vous n’êtes pas une machine. Même si nos cerveaux sont de loin préférables à des processeurs, vous avez besoin de logiciels pour vous aider.

Par exemple, vous aurez besoin d’un ou plusieurs dictionnaires bilingues et unilingues, des dictionnaires scientifiques, juridiques, des logiciels pour rechercher les synonymes, une liste de proverbes traduits, etc.

Si vous êtes un traducteur freelance ou y aspirez, ces conseils que nous avons partagés avec vous vous feront le plus grand bien.

Commenter